Portail LMDMF

Bienvenue dans un monde où entre le tonnerre et Buster, je préfère que ce soit Buster qui tonne.
Menu principal
Message de rapport :
 

Re: Kaamelott premier volet

Sujet : Re: Kaamelott premier volet
par Bratac sur 30/1/2022 5:43:29

Et tiens je voulais ajouter un truc un peu perso mais assez significatif pour moi...

Vous vous souvenez de la scène du baiser avec Guenièvre? Forcément, c'est un truc important.

Juste avant cette scène, Arthur escalade le mur de la tour où était emprisonnée Guenièvre. Il arrive un peu essouflé mais bon, c'est logique, il vient d'escalader une tour.

Cela dit, juste avant cette scène, on a un de ces flashbacks nuls et inutiles. Celui où Arthur, ado, bute une connasse et se planque dans une sorte de puits.
Or, et je suis peut-être le seul au monde à avoir repéré ce détail, mais Arthur adolescent, quand il se planque dans le puits... Il a pas ses mains posés sur la bordure du puits, il a juste le bout des doigts appuyés à fond sur l'intérieur du puits, en tremblant...
Bref, je vous fais une capture d'écran et je vous montre:
Open in new window


Bref, pourquoi je vous parle de ça? Parce que quand j'étais gosse, j'apprenais à nager, et le maitre nageur avait dit de faire le tour de la piscine en s'accrochant au bord de la piscine ou un truc du genre. Et moi, comme j'étais gosse, j'ai pas capté le bon truc, et au lieu de mettre mes mains sur le sol autour de la piscine, j'ai cru qu'il fallait genre... s'accrocher avec les doigts sur le minuscule espace qu'offrait le carrelage de la piscine (au cas où je sois pas clair, les parois intérieures verticales de la piscine étaient carrelées et, forcement, le carrelage s'arrêtait quelques centimètres sous le bord de la piscine et moi je croyais qu'il fallait s'accrocher à ce carrelage pour faire le tour de la piscine). Bref, c'était éreintant, et en quelques minutes, j'avais plus de force et j'ai lâché prise. Dieu merci, un maître nageur m'a repéré dans le groupe de 20 ou 30 élèves et m'a sauvé la vie, littéralement, j'étais pas loin de pas me réveiller.

Tout ça pour dire qu'en voyant cette scène de Kaamelott, ça m'a forcément rappelé ça, en voyant le jeune Arthur tremblant qui se cachait dans le puits en s'accrochant à la paroi du puits avec ses doigts et non pas avec ses mains par dessus bord, ce qui aurait été beaucoup plus simple.

Donc ca c'est le 1) façon "Ca m'a rappelé un truc important dans ma vie"

Et ensuite y a le 2) Pourquoi cette scène? Dans la scène juste avant, Arthur ado vient de buter la femme qui a fait du mal à la gonzesse dont il est amoureux. Mouais... Sauf que la scène suivante, c'est Arthur qui escalade donc cette tour pour aller embrasser Guenièvre alors qu'il pourrait prendre les escaliers. Voilà qui a l'air plus parlant. Perso, dans la succession de ces scène, j'ai repéré un point commun, le fait que Arthur risque sa vie. Donc voilà, ça saute pas aux yeux, mais j'ai l'impression qu'avec cette scène du puits, Astier essaye de signifier à quel point l'escalade de la tour était en fait beaucoup BEAUCOUP plus dangereux qu'il n'y paraît (comme le coup du puits, où il a risqué sa vie, puisque j'ai vécu la même chose et que sans le maître nageur, je serais mort). Bon c'est un peu complexe, mais ça me semble illustrer le perfectionnisme de Astier: cette scène dans le puits ne parlera pas à grand monde, mais elle exprime l'extrême dangerosité de l'escalade de la tour. Pour ceux qui ne voient pas le lien, c'est pas grave, c'est juste un flashback nul en plus, mais ça n'empêche, le lien existe.

Et je pense que tout le boulot d'Astier sur la saison 6 et sur le film, c'est un peu ça: du perfectionnisme rondement mené pour qui analyse les choses, et pour ceux qui analysent pas, une tentative (ratée ou réussie) de simplement faire marrer. Et pour moi, comme je l'ai expliqué en de nombreuses lignes, il est parvenu, grâce à son perfectionnisme, à transformer sa farce médiévale en monument de la culture européenne. Meilleure réécriture de la légende du roi Arthur, et je n'en démordrais jamais.

Open in new window


J'espère avoir été clair.
C'est pas forcément passionnant, d'autant plus que c'est lié à une expérience personnelle, mais ça m'a vachement marqué quand j'ai vu Arthur ado se cramponner avec ses doigts comme j'avais essayé de le faire gamin, alors je me dis qu'il fallait que je partage tout ça histoire d'être exhaustif sur mon ressenti du film.

Open in new window

Connexion