Portail LMDMF

Bienvenue dans un monde où la cour de récré est devenue elle-même un no man's land avec des enfants au milieu!
Menu principal
Message de rapport :
 

Re: Kaamelott premier volet

Sujet : Re: Kaamelott premier volet
par Bratac sur 16/1/2022 23:45:28

Allez c'est parti.

Pourquoi j'ai apprécié ce film malgré un potentiel drôlatique en-deça de mes espérances?

Parce que Alexandre Astier est parvenu à me surprendre.

Open in new window


En effet, ce bougre d'animal avait déjà réussi à me surprendre avec la dernière saison de Kaamelott, en la transformant en... tragédie? Je suis pas un expert en littérature mais je la caserais par là. C'était MOINS drôle, mais surprenant, et plutôt bien fait...

Open in new window


Et pour ce film...
Suis-je donc le seul à avoir vu le renouvellement?
En effet, une fois encore, Alexandre parvient à totalement changer le genre de sa série? J'avoue que mon appréciation est peut-être due à ma formation littéraire mais bordel... Vous avez pas capté qu'il était parvenu (avec un certain brio) à changer radicalement le genre de la tragédie de la dernière saison à une sorte de... conte merveilleux auquel personne ne s'attendait?

Franchement, regardez bien, oubliez les 6 ou 7 saisons de Kaamelott et regardez ce film. C'est un conte merveilleux, point final.

Le premier indice qui m'a mis la puce à l'oreille c'est l'uniforme des soldats de Lancelot, avec ce gigantesque couvre-chef oblique et parfaitement aberrant. C'est là que j'ai compris que je regardais un genre de mash-up entre la Légende arthurienne et Alice au pays des merveilles.

Open in new window


Et le reste est à l'avenant, à commencer par les Burgondes, attifés comme sur un char de la gay pride, tout en violet et couleurs flashys. Absurde. Mais c'est justement le but.

Il en va de même pour Merlin qui, soit disant, ne peut pas lancer de sort sous terre mais comme par hasard parvient à faire construire un tunnel en direction des geôles au moment opportun. Pareil pour ne serait-ce que la coupe de cheveux de Guenièvre: c'est absolument improbable et pourtant, dans un univers merveilleux, pourquoi pas?

Open in new window


Et peut-on donner son avis sur Kaamelott Premier Volet sans mentionner le baiser entre Arthur et Guenièvre (après une escalade mortelle, ne me lancez pas sur le sujet)? Encore une fois, un poncif du conte merveilleux mais cette fois... avec un élément de surprise. Qui se serait douté que le Roi finirait par ENFIN embrasser la Reine après avoir escaladé le mur de la haute tour dans laquelle elle fût un jour enfermée? En termes de Kaamelott, qui aurait cru qu'un jour Arthur finirait avec Guenièvre? J'apprécie ce retournement de situation (et toutes les ficelles merveilleuses liées à l'escalade) comme un fan de Kaamelott lambda qui n'aurait jamais cru que Arthur succombe finalement aux charmes de Guenièvre... Bravo Alexandre, en espérant que tu fasses de bonnes choses avec ce rebondissement.

Et y en aurait des tonnes à rajouter sur le côté "conte merveilleux" du film, comme Arthur qui s'allonge pour être enseveli sous Camelot (avant d'être arrêté par des potes à lui).

Et sûrement que je pourrais trouver plein d'autres trucs du genre si on me payait pour ça, mais là j'ai la flemme (genre la coup de la partie de Robobrol pour essayer de retirer l'épée, c'est absurde puissance infini, sauf dans un univers merveilleux).

Ceci dit , y a quand même des trucs que j'aime pas dans ce film, genre les flashbacks plutôt inutiles ou le fait qu'Alexandre fasse jouer toute sa famille, mais globalement, j'apprécie le tour de force de réussir à renouveler le genre d'une série qui, déjà iconique du genre comique, s'était déjà réinventée en tragédie, et tout en gardant un fil rouge humoristique fidèle à la série originale. C'est quand même SA MÈRE un tour de force, et je m'attendais vraiment pas à ça.

Vous avez compris le concept.
J'ai aimé plein d'autres trucs, genre le duc d'Aquitaine qui ENFIN nous montre qui porte la culotte dans le couple
Open in new window

mais en ce qui concerne l'appréciation globale du film: je pense vraiment que le plus important c'est la façon dont Astier est parvenu à réorienter la série vers le merveilleux (genre qui, d'ailleurs, constitue un changement sérieusement rafraichissement après la tragédie de la saison 6).

Allez, c'est tout pour l'instant, je rajouterai ptêt des edit ensuite...

Normalement je concluais avec un gif, mais ça bug alors je le mettrai en réponse... Ou en edit?

Open in new window


PS: Niveau merveilleux, pareil avec l'éclipse qui se déroule au moment où Lancelot donne l'île aux Saxons ou au moment où Arthur sort Excalibur face à Lancelot... Nan je rajoute 2 ou 3 trucs juste pour démontrer que j'ai raison, 'scusez moi...
Connexion